LES INFECTIONS URO-GÉNITALES À CHLAMYDIAE

(ou Chlamydiases ou Chlamydioses)


Maladies provoquées par des bactéries nommées Chlamydiae (en particulier Chlamydia trachomatis).

Les infections à Chlamydia trachomatis constituent l'infection génitale la plus fréquente dans les pays industrialisés, pouvant toucher tous les milieux sociaux.

C'est l'une des causes majeures de stérilité chez la femme.

 

Quels sont les signes de la maladie ?

Les symptômes peuvent apparaître 4 à 15 jours après un rapport sexuel contaminant.

Chez l'homme, c'est une inflammation de l'urètre (urétrite) se traduisant par des brûlures et une gêne pour uriner. D'autres germes comme le gonocoque peuvent être transmis simultanément.

Chez la femme, les symptômes sont souvent absents au début de l'infection. Il existe parfois des pertes blanches (leucorrhée) s'accompagnant d'une inflammation vulvaire ou vaginale, d'une urétrite. L'évolution peut se faire à bas bruit vers une salpingite, cause de stérilité tardive.

Un examen gynécologique est donc indispensable pour confirmer le diagnostic de l'infection et de ses complications.

Il faut consulter son gynécologue au moindre doute, en particulier après une prise de risque, ou en cas d'infection du partenaire.

Un prélèvement gynécologique ou urétral au laboratoire confirmera l'infection. Une sérologie (prise de sang) peut être utile.

 

Quel est le traitement ?

Retour à la page précédemment visitée
Retour à la page d'accueil